Michel Gaudichon

  • Le corps de l'homme est un fleuron de l'évolution biologique. Des procaryotes il a reçu la machinerie chimique contrôlée par le programme génétique contenu dans l'ADN, des eucaryotes il a reçu la sexualité, des animaux les muscles et le cerveau. Son esprit a émergé à la faveur d'un développement exceptionnel du cerveau mammalien. Une évolution culturelle, fondée sur la mémoire cérébrale, a pris le pas sur l'évolution biologique fondée sur la mémoire génétique.

  • L'auteur voit dans la science une promesse de libération permettant d'élargir par la connaissance la diversité des choix offerts à l'homme, et par conséquent de mieux éclairer son libre arbitre. Cet ouvrage montre cependant les limites de cette liberté en expliquant comment l'espace apparent de notre liberté s'est réduit avec celui de nos ignorances, à mesure que progressaient les diverses branches de la connaissance scientifique.

  • A la fin du XIXe siècle H. Poincaré (1854-1912) et A. Einstein (1879-1955), qui s'intéressaient aux problèmes de synchronisation des horloges- le premier au Bureau des longitudes à Paris, le second au Bureau des brevets à Zurich-, se mirent à douter de l'existence d'un espace et d'un temps absolus. Le simple geste de synchroniser deux horloges, l'une à Paris, l'autre à Zurich soulevait un problème fondamental: les deux horloges seraient toujours synchronisées si l'une d'elle était chargée sur un bateau ou un train?

  • Pas besoin d'aller jusqu'au Kénya pour voir des animaux ! Là, sous nos yeux, les herbes du jardin abritent une faune riche et variée. À condition de savoir regarder.
    Monique Berger ne compte plus les heures passées à détecter les insectes fondus dans leur environnement et à en observer la vie. Grâce aux 450 photographies prises dans son jardin et alentour, elle nous ouvre les yeux sur leur monde secret.
    S'appuyant sur ces photos, les textes de Michel Gaudichon nous font découvrir les extraordinaires relations que les insectes ont développé au fil du temps avec les fleurs, et nous montre comment ils répondent à ces deux contraintes inhérentes à toute espèce vivante : survivre et procréer.

empty