Cheminements

  • Août, à l'ouverture des bureaux. Bérengère Lachaux, employée dans la fonction publique est découverte gisant à proximité du hall d'entrée.
    Mort naturelle, accidentelle, ou meurtre ?
    Le capitaine Duroy, dépêché sur les lieux va dénouer l'intrigue au fur et à mesure qu'il découvre les personnalités des principaux suspects. L'administration comme vous ne l'avez jamais vue !

  • Presqu'île du cotentin, saint-vaast la hougue, son port, ses parcs à huîtres, sa tour vauban, voilà une carte postale ensoleillée, le temps d'un week-end de pentecôte plus vraie que nature ! dans ce décor iodé, le promeneur croise maurice delacour, l'architecte parisien bien connu, venu sans son ami fernand le magnifique, clovis le forgeron en retraite, la béquille clopin-clopant sur son pilon de bois, charles le plongeur en eaux troubles.
    Qu'ont-ils en commun, eux et quelques autres protagonistes de ce livre. rien, sinon l'envie de passer un bon week-end. c'est aussi l'idée d'un groupe de blousons noirs enfermé sur l'île de tatihou, devenu centre de redressement et qui prendraient volontiers l'air frais ailleurs.
    Le temps est idéal pour barboter sur les côtes de la manche. mais une fois à l'eau, gare à la brasse coulée.

  • La famille de Pierre Cavalier, officier au SRPJ de Rennes, est banalement recomposée, mais elle est encombrée de lourds secrets.
    Comme le souvenir de cet oncle assassiné quatre ans avant sa naissance, dans une station balnéaire de Loire-Atlantique, Saint-Michel-Chef-Chef. Pierre Cavalier, flic idéaliste, revient sur les lieux du drame pour dénouer l'énigme et crever l'abcès. Avec Fracas, pertes familiales et dégâts collatéraux. Découvrant à ses dépens qu'il n'est pas seul à vouloir " effacer " ce passé encombrant. A la fois pion et enjeu d'une manipulation implacable, Pierre Cavalier se retrouve au coeur des intrigues et rivalités du " Service ", ce monstre froid en charge des " basses oeuvres " de l'Etat.

  • Comme chaque année, à l'approche de Noël, l'inénarrable inspecteur Joseph Marnay va passer quelques jours en Alsace, dans sa belle-famille.
    A peine arrivé, il téléphone à son patron, le commissaire Placide Boistôt. Un viticulteur, Martin Keiler, a été assassiné. Tout désigne sa jeune soeur comme coupable. Pourtant, Luc Weinger, un commissaire novice, copain de Joseph, hésite à mettre Ségolène Keiler en examen. Rongé par les problèmes de santé de son épouse et de sa petite fille Weinger n'ose prendre ses responsabilités. Peut-être existe-t-il d'autres raisons...
    Ne se laisserait-il pas embobeliner par la belle Ségolène ? Qui est-elle ? " Une redoutable manipulatrice, une perfide enjôleuse ou une victime, une femme remarquable remarquée par un destin jaloux ? " Joseph en est convaincu : les lumières du patron sont indispensables. " Alors que l'Alsace regorge d'illuminations " se moque Placide. Joseph insiste. Wyvine, la jeune collègue naturellement généreuse et généreusement gâtée par la nature mitraille Placide d'arguments.
    Celui-ci, joyeux épicurien qui aime citer Rabelais et déguster les meilleurs vins, finit par céder. Pas question de se mêler de cette enquête. Il n'en a d'ailleurs pas le droit. " Ce serait bien la première fois que tu te plierais aux règlements " observe Wyvine qui... l'accompagne, bien sûr !

  • Quatre vieux pêcheurs de Douarnenez décident de venger leurs fiancées abattues par les nazis tandis qu'ils combattaient en héros sur le front. L'accomplissement de leur vengeance engrendre des conséquences sans précédent. Des marins, en marge du temps et de l'espace communs, vont alors s'activer à sauver rien moins que notre civilisation...

  • Figure mythique et incontournable du tout paris, le détective privé, Bradach, a encore fait parler de lui hier soir. « Un accident stupide ! » furent les mots prononcés par Johnson, son bras droit. Transporté d'urgence à l'hôpital de l'Hôtel-Dieu, Bradach lutte encore pour survivre. Brillant observateur, perspicace, mystérieux, envoutant, sa perte nous condamnerait inexorablement.
    Désormais assisté de Johnson, Bradach affronte ses démons intérieurs. Il a voyagé au plus profond de son être, mais a-t-il ramené ce qu'il n'aurait jamais dû réveiller ? Est-il complètement remis ? Ce voyage dans un monde parallèle l'a-t-il transformé ? Quelles peuvent être les incidences sur ses prochaines investigations ?
    Johnson n'a décidément pas fini de surprendre Bradach. Au fait ! Qui est-ce vraiment ?
    Chaque enquête est une histoire en soi. Mais également la pièce d'un puzzle dessinant un autre paysage aux frontières du surnaturel...

  • Messages anonymes, alertes à la bombe se multiplient dans Paris.
    La PJ est en effervescence. Un déséquilibré s'acharne sur le capitaine Omer Carpentier. Impliqué de force, le vieux flic écorché se démène tel un diable dans ce jeu de rôle où suicides et reproductions de ponts aquarellés ont la primeur. Dans le même temps, à Tours, la découverte de cadavres dans des lieux désaffectés bouscule la routine. Le rituel des meurtres et leur puzzle littéraire obligent les enquêteurs à mettre les bouchées doubles pour enrayer l'hémorragie.
    Un cas similaire étant survenu à Paris, Carpentier est envoyé en renfort auprès de ses collègues tourangeaux au grand dam de Jenny, son épouse handicapée. Fusillé par la pluie, épié par les flèches de la cathédrale, il va connaître surprises et déboires. Une fois démasqué, le coupable porte au flic parisien un coup de grâce familial. Comment s'en remettre ? De retour dans la capitale, Carpentier se voit de nouveau harcelé par le " fondu des bords de Seine ".
    Contraint de l'affronter sur son terrain sanctuarisé, le policier reviendra-t-il de ce duel annoncé sans espoir ?

  • - Bradach ?
    - Comment, vous ne connaissez pas encore Bradach ? Alors ouvrez bien vite ce livre et vous découvrirez un collègue de Columbo, de Bourrel et de Maigret, à l'allure très « british », d'un pittoresque saisissant.
    Ce Franco-Suisse, qui voue à son père une grande admiration, polyglotte et perspicace, partage son temps entre Paris, Lausanne et Londres où il a, dirons nous, ses habitudes.
    Et personne ne s'étonne de le voir déguster un thé au tea-room « Chez Tony », rue du Bourg, dans la capitale vaudoise, de l'entendre palabrer au café des philosophes à Genève ou de savourer un chocolat au Café Mozart près de Hyde Park. Mais il est, le plus souvent, au restaurant urbietorbi, 93 rue Montmartre.
    Ce détective privé qui compte plus de mille enquêtes à son actif habite en effet à Montmartre la maison familiale au coin de la rue des Saules et de la rue Cortot. C'est là qu'il renferme ses documents, qu'il réfléchit, suppute, déduit, contemplant les toits de Paris dans un confort tout britannique.
    Il lui prit l'envie folle de raconter quelques-unes de ses enquêtes. Là, il est intarissable ! Ce sont les plus récentes bien sûr, les 900 à 907, et sa mémoire est infaillible, surtout pour conter ses enquêtes paranormales. Chacune d'elles est un monde à part, où s'agitent des personnages inquiétants et peu banals, dont il démonte, devant vous, les rouages et la psychologie disséquant l'un confondant l'autre... et le voilà qui s'anime, mime les dialogues, incisif, percutant, rapide et même, il vous interpelle:
    - Eh lecteur, n'est-ce pas qu'au début j'avais raison ?
    - Vous comprenez ce qu'il dit ce gaillard là ?
    Tout cela, dans un mélange de patois vaudois et d'anglicisme montmartrois !
    On se souvient de Bradach et de ses aventures, croyez-moi !

empty