Tourisme & Voyages

  • Quarante-trois photographes, jeunes pour la plupart, se sont autosaisis d'une mission inscrite dans une forte tradition (de la Mission héliographique en 1851 à celle de la DATAR au début des années 1980, en passant par la grande opération menée aux États-Unis par la Farm Security Administration entre 1935 et 1942), celle de dire un pays sans le figer. Les frontières deviennent incertaines, les catégories s'abolissent, la photographie rejoint la littérature dans sa capacité à décloisonner le temps et l'espace. Métaphoriser le territoire par la liquidité, c'est affirmer la possibilité de secouer les perceptions qui ont cours.
    Nulle commande ici, aucune administration à l'initiative de quoi que ce soit. Pour les photographes, indépendants et cooptés, il y avait simplement le désir d'appréhender les réalités contemporaines de leur pays, de percevoir ses élans, ses lignes de fracture, ses mélanges, ses espaces naturels ou urbains, ses recoins, ses sommets, ses relais, ses évolutions, ses subtilités, ses complexités, ses habitudes, ses modes d'habitation, ses virtualités.
    À chaque photographe il a été proposé d'écrire un texte et/ou d'ouvrir les coulisses de sa démarche artistique, de nous dévoiler les sentiers de sa création. Ils ont, avec leurs mots ou leurs documents, constitué une esthétique saisissante et passionnante du regard dans un double mouvement d'appartenance et de décentrement.
    Bernard Comment

  • Birmanie

    Gotin/Jordis

    • Seuil
    • 14 Septembre 2006

    La Birmanie, fermée comme une citadelle par la dictature, soustraite à l'Histoire, est le seul pays " préservé ": le seul parmi ceux d'Asie du sud-est à avoir conservé intactes sa culture et sa religion. Elle fascine par la splendeur de son architecture et de ses monuments et se fait très attachante par sa population. On constate à chaque pas l'influence du bouddhisme, une philosophie pratiquée sans interruption depuis plus de vingt siècles et qui imprègne les lieux d'une sérénité particulière aussi bien qu'elle marque le sourire des Birmans. Au fil des pages, on visite Rangoon avec son célèbre stupa d'or : le Shwedagon, puis Mandalay, la ville mythique issue d'un rêve du roi Mindon, aujourd'hui envahie par les Chinois ; le mont Popa, demeure des nats, ces esprits malicieux, parfois redoutables ; puis le lac Inle, avec ses jardins flottants et ses pêcheurs équilibristes ; et Pagan bien sûr, la plaine aux mille pagodes , bordée par le grand fleuve Irawady. Mais on dépasse ce périmètre, on avance en terrain moins connu : au sud, Moulmein, point de départ du commerce de l'opium avec la Chine, chargé d'un lourd passé colonial ; à l'ouest, l'état de Rakhine (ou Arakan) et les ruines plantées de stupa de Mrauk U, un autre Pagan, dit-on ; au nord, les mines de jade et les mines de rubis, de topaze, de saphir : Mogok que le creusement vertigineux des carrières fait ressembler à un enfer rouge. Aussi l'ouvrage est-il conçu comme un cheminement, avec ses haltes et ses portions de route. À la fois informatif et personnel, le texte de Christine Jordis propose une découverte curieuse et touchante d'un peuple, d'une culture, qui donne au livre non l'allure objective d'un guide, mais celui d'une réflexion vivante à propos du pays. Les photographies de Michel Gotin, riches de détails et de couleurs sont là pour nous aider à avancer. Tout en visant à faire comprendre la beauté et la spécificité du pays, ce livre ouvrira des pistes de réflexion sur l'Histoire aussi bien récente que passée, avec ce qu'elle recèle de menaces comme d'espoirs d'ouverture. L'ouvrage s'adressera donc à un large public, voyageurs et curieux, sympathisants du bouddhisme, amoureux et passionnés de l'Asie - puisque la Birmanie offre comme un concentré de l'Asie toute entière.

  • Londres

    Catherine Cullen

    Une description de ce grand puzzle qu'est la capitale britannique, travers une juxtaposition de hameaux dont chacun a ses rites, son odeur, ses institutions, son accent.

  • ZANZIBAR...
    Cette île lointaine, exotique et méconnue, au large de la Tanzanie, alimente depuis des siècles la curiosité et la convoitise des princes, négociants, aventuriers qui ont navigué et bâti leurs empires sur les côtes de l'océan Indien. Cloîtrée pendant vingt ans sous le joug d'un régime totalitaire, elle attire, depuis quelques années seulement, une nouvelle génération de voyageurs intrigués par son nom évocateur et le charme suranné de sa gloire passée, lorsque, résidence principale des sultans d'Oman, elle fut à la fois le premier exportateur au monde du clou de girofle et la tête de pont du trafic d'esclaves d'Afrique de l'Est.
    Un photographe anglais et deux dessinateurs, une Autrichienne et un Français, s'embarquent pour Zanzibar où, au gré d'un chapelet de rencontres, ils brossent un portrait de l'île illustré par leurs carnets de voyage.

  • Amazone ; un monde en suspens

    Bard/Ferrer

    • Seuil
    • 10 Septembre 2009

    L'Amazone n'est pas un fleuve, c'est le fleuve. Impossible de restituer en mots un tel géant. Remonter l'Amazone, c'est décrire la vie des cargos mixtes qui le sillonnent. C'est aussi voyager au coeur des problématiques environnementales et énergétiques de la planète : peuples autochtones confrontés à l'orpaillage sauvage en Guyane et ailleurs, peuples de l'eau abandonnés à leur sort, chassés toujours plus loin par les grands propriétaires terriens avides de terres où cultiver le soja. L'Amazonie, aujourd'hui déforestée à plus de 17 pour cent, a subi de terribles dégâts. La parcourir, c'est naviguer sur le Rio Negro qui abrite les 700 îles du plus grand archipel du monde, alimenté par des milliers de sources qui sourdent des tepuis vénézuéliens, le monde perdu dont on a récemment reconnu les droits. Passé Manaus, l'Amazone mène aux trois frontières, jonction de la Colombie, du Pérou et du Brésil, lieu de tous les trafics. Là, il passe au large d'un autre affluent, le Napo, qui pénètre en Equateur où les peuples premiers mènent un combat décisif contre les pétroliers. A des milliers de kilomètres de Belém apparaissent enfin les maisons flottantes de Bélen, faubourg d'Iquitos la péruvienne. L'Amazone traverse un monde blessé. Mais encore sauvable. Montrer les blessures, mais aussi la beauté de ce monde-là, qui peut et doit être sauvegardé, tel est le but de ce livre. Porter un regard sur un monde en suspens.

  • Le monde des magasins d'usine s'organise, s'agrandit, occupe un terrain de plus en plus vaste, ouvre grand ses portes à tous les consommateurs, piaffant d'impatience et enfiévrés qui veulent à tout prix (au moindre prix, bien sûr) l'objet, le vêtement de marque qui satisfera leur soif d'achats bien pensés !
    Pour sa sixième édition, le Guide des magasins d'usine, reste l'unique, l'indispensable compagnon de voyage, et un bestseller ! Comme toujours, il s'améliore, et ce sont près de 1 500 magasins d'usine et de déstockage qui sont référencés dans ses pages.
    Pour chaque magasin sélectionné, vous trouverez toutes les informations utiles : produits présentés, principales marques vendues, horaires, itinéraires, modalités de paiement et des commentaires.
    Grâce au Guide des magasins d'usine, vous apprendrez à naviguer au sein des multiples enseignes, à choisir les articles au meilleur rapport qualité-prix, à faire de bonnes affaires tout en connaissant les règles de base.

  • ÿþUn jour que nous parcourions la route 66, nous tombâmes sur un motel du fin fond de l'Arizona dont le propriétaire avait baptisé les chambres du nom de spécialistes de la 66. Sous chaque patronyme, un intitulé : " routologist ". Ce que nous traduisîmes in petto par " Routologue ", nous incorporant derechef dans cette singulière famille de scientifiques.Amoureux des voyages lents, nous nous bombardâmes aussitôt " spécialistes en tronçons abandonnés et itinéraires bis délaissés ".Le lecteur embarque ainsi pour un voyage aux long cours, avec pour véhicule un livre qui en est en fait trois :-une première partie en noir et blanc, en compagnie des peuples nomades, qu'ils soient de France ou d'ailleurs, et qui, au rythme d'un cheval, d'un chameau, d'un yack, transhument au pas de l'animal.-une partie centrale sur un autre papier, en compagnie des auteurs, au cSur de leurs voyages : " petit traité de routologie appliquée à l'usage des amoureux de la lenteur ". Il s'agit d'une partie foisonnante, composée d'un texte courant agrémenté d'images en couleur, en noir blanc, de planches contact, d'extraits de carnets de voyage, de polaroïds. La concrétisation de trente années de déambulation.-une troisième partie consacrée aux routes les plus mythiques du monde, à pied, à cheval, en train, bateau ou voiture (Route 66, Nationale 7, Saint-Jacques-de-Compostelle, GR Stevenson, Transsibérien, etc.)

  • " Plus près du ciel, et grâce à la marche à pied, nous pouvons en montagne toucher la beauté du monde, retrouver un contact étroit avec la terre et la pierre, l'eau et l'air, les plantes et les bêtes, ainsi que les traces de vie ancestrales dont nous sommes pétris.
    Autant d'éléments originels dans lesquels on gagne un équilibre profond, comme une harmonie d'enfance du monde ou d'enfance tout court. " La randonnée est la plus naturelle des activités sportives de montagne. Accessible à tous, des juniors aux seniors, elle ne s'improvise pourtant pas : on ne marche pas en montagne comme on marche en plaine. Matériel, alimentation, orientation, connaissance du milieu, tout ce qu'il vaut mieux savoir et avoir est là, pour partir l'esprit libre et ouvert à la beauté des lieux.
    - Que mettre dans son sac, où s'équiper ?
    - Comment établir un itinéraire ?
    - Que manger pendant la marche ?
    - Comment visualiser un paysage à partir d'une carte ?
    - Où partir en famille ?
    - Comment interpréter un bulletin-météo ?
    - Peut-on s'aventurer sur un glacier ?
    - Franchir un court passage d'escalade ?
    - Randonner sous la lune ?
    - Quel matériel choisir pour le VTT ? Les raquettes ?
    - Peut-on partir en montagne à cheval ?
    Tous les conseils et les " trucs " qui simplifient la vie ont été collectés chez de vrais passionnés de la randonnée, des professionnels de l'équipement, des guides ou des médecins qui font partie du Club alpin français.
    Catherine Elzière brasse ces points de vue pour permettre aux débutants comme aux pratiquants réguliers de profiter à leur rythme des plaisirs de la montagne.

empty