• "Peintre animalière vénérée aux États-Unis, en Angleterre et dans le monde entier, respectée mais également fort critiquée en France, Rosa Bonheur (1822-1899) a vécu comme elle l'entendait. Dans la transparence. Libre. Autonome. Affranchie de toute étiquette. Partisane du réalisme académique, pionnière du féminisme, homosexuelle présumée alors qu'elle se défendait de l'être, Rosa Bonheur s'est consacrée à son art et à la « sainte mission d'élever la femme ». En s'inspirant du récit de Rosa Bonheur confié sur le vif à son amie Anna Klumpke, Albertine Gentou s'est lancée dans la rédaction, à la première personne, des mémoires librement adaptés de cette femme d'exception."

  • « Lieu stratégique de l'histoire de France, le Pays de Fontainebleau se déploie entre forêt, vestiges, châteaux et villages, des abords de Dammarie-les-Lys à la lisière de Millyla- Forêt et de Larchant jusqu'à Moret-sur-Loing. Des bourgs, des champs, des exploitations agricoles, des centres équestres, de vastes propriétés, tous embellis par la forêt.
    Labellisée « Forêt d'exception » depuis juin 2013, en attente de s'inscrire au patrimoine mondial de l'Unesco, celle-ci s'étend sur quelque vingt mille hectares, bravant le tourment des siècles. »

  • Depuis toujours il se raconte des histoires. Des histoires au coin du feu. Des histoires pour se changer les idées... Des histoires pour rêver. Les contes de fées ne sont que paraboles de foi. - Entre deux mondes, visible et invisible, deux tempos, l'éphémère et l'intemporel, deux mouvements, le sérieux et le spirituel, hommes, femmes, enfants, un et multiples, les Sans Nom représentent le genre humain dans sa complexité, ses joies, ses difficultés, ses promesses.

  • Anne-Marie Javouhey

    Albertine Gentou

    • Akfg
    • 5 Novembre 2017

    Toute sa vie, Anne-Marie Javouhey a entretenu un dialogue permanent avec Dieu. Durant ces soixante-douze années, cette religieuse, pédagogue dans l'âme, organisatrice hors pair, n'a jamais dévié de la vocation dont elle eut la révélation, adolescente pendant la Révolution française. Convaincue de donner aux hommes les moyens d'accéder à leur liberté en les éduquant, Anne-Marie Javouhey secourut, instruisit les orphelins, les pauvres et oeuvra pour l'émancipation des esclaves dans les colonies françaises et ce, jusqu'en Guyane où elle est toujours vénérée. Mais de nos jours, en métropole, qui se souvient de cette femme ? En revanche, aux quatre coins du monde, la Congrégation des soeurs de Saint-Joseph de Cluny subvient toujours aux besoins des nécessiteux de tous les âges, de toutes les races et classes sociales. Cet ordre religieux de femmes missionnaires fut créé en 1807 à Chalon-sur-Saône justement par Anne-Marie Javouhey, une bourguignonne de vingt-huit ans qui allait se distinguer par son action sociale et avant-gardiste. En enquêtant sur Mère Javouhey, une évidence s'est imposée : celle de relater son cheminement à la première personne du singulier. Albertine Gentou s'est donc lancée dans la rédaction de son Journal. Des mémoires imaginaires, en quelque sorte, pour honorer son histoire intrinsèquement liée à ce qui est déjà la légende d'une sainte.

  • The history of Invitation to Life is linked to the story of Yvonne Trubert, founder of this Association, and to the thousands of people, who for more than twenty years, have followed the path of Christ, to find new hope and meaning in their lives. Through an approach based on personal stories and the precepts of love, the reader will discover the singular quality of Invitation to Life, an ecumenical movement now established on five continents, for the sole purpose of renewing human dignity.

  • Coeurs nomades

    Albertine Gentou

    Qu'est-ce que le développement ? D'où nous vient cette notion ? Ce concept de développement, typiquement occidental, comment les autres sociétés pouvaient-elles le recevoir et qu'en firent-elles lorsqu'il leur fut imposé comme recette obligée pour rattraper l'Occident ? Telles sont les questions que soulèvent ces communications qui tentent d'apporter des éléments de réponse fondés sur l'analyse des processus historiques de "développement".

  • Louise de Vilmorin

    Albertine Gentou

    • Akfg
    • 22 Novembre 2017

    D'un charme et d'une élégance sans pareils, Louise de Vilmorin (1902-1969), issue d'une famille de botanistes renommés depuis Louis XV, fut une des grandes dames de son époque. Séductrice de mille et un coeurs, égérie et complice de Saint-Exupéry, Malraux, Cocteau, Orson Welles, Roger Nimier et tant d'autres, cette muse ne subjuguait pas seulement par sa beauté, mais aussi par sa poésie. Arrivée à la littérature en 1934 sur les conseils de Malraux, plébiscitée par les surréalistes, elle impose un style. Ses poèmes, ses romans entraînent le lecteur dans un monde merveilleux où l'absurde se moque des conventions. Sainte-Unefois, Le Lit à colonnes, Julietta, Madame de..., L'Heure maliciôse, pour ne citer que ces titres, la propulsent en tête des meilleures ventes, en rivale de Simone de Beauvoir. Cette amoureuse aux multiples conquêtes, fidèle en amitié jusqu'à l'obsession, affirma son indépendance et son originalité bien avant que les femmes ne s'émancipent. Albertine Gentou, dans cet essai, a voulu déchiffrer l'univers intérieur de Louise de Vilmorin. Sous son regard s'effondre le mythe qui la maintenait dans un personnage égocentrique, sulfureux, dévoré par l'unique souci de séduire. S'y substitue le destin d'un écrivain remarquable, d'une femme de passions qui avait l'angoisse de la solitude, l'intelligence du coeur et la vocation de l'amour

  • Louise de Vilmorin (1902-1969), issue d'une famille de botanistes renommés depuis Louis XV, fut une des grandes dames de son époque. Muse de Saint-Exupéry, Malraux, Cocteau, et mille autres, Louise ne subjuguait pas seulement par sa beauté, mais par sa fantaisie. Cette amoureuse aux multiples conquêtes, fidèle en amitié jusqu'à l'obsession, affirma son indépendance bien avant l'émancipation des femmes. Arrivée à la littérature en 1934, elle impose un style. Ses poèmes, ses romans révèlent un monde merveilleux où l'absurde se moque des conventions. A travers l'oeuvre de Louise de Vilmorin, cet essai déchiffre l'univers intérieur de l'artiste. Ainsi s'effondre le mythe de la mondaine. S'y substitue le destin d'un écrivain remarquable.

  • Entreprise phare dans le secteur de la peinture et de la décoration, Blancolor se démarque par la beauté et la qualité de ses produits. Depuis sa création dans les années 1950 par une famille provençale, les Chauvin, elle connaît un essor sans cesse croissant. Rencontrant dirigeants et employés, Albertine Gentou reconstitue l'histoire de cette PME et démonte aussi ce qui se passe d'un bout à l'autre de la chaîne. Passant du XXe au XXIe siècle, de l'artisanat à l'industrie, elle entraîne le lecteur dans une véritable épopée. Celle d'un microcosme social où seul compte le respect des valeurs humaines, de l'environnement et d'un certain art de vivre. Mais partons à la découverte de cette société sur la trace de l'auteur...
    />

  • Nonagénaire dynamique, Clara adore évoquer ses souvenirs surtout les plus inavouables. Née dans la folie des années vingt en Anjou, cette éternelle jeune fille a beaucoup à raconter. Femme de passions, elle a connu les émois amoureux, le confort, le luxe, les joies de l'existence, l'apprentissage de la maternité, les tentations du désir, mais aussi les privations et la souffrance. Pour transcender les épreuves, elle a favorisé sa relation avec Dieu et le monde de l'invisible. Une existence comme les autres ? Sans doute ! Avec Clara cependant, le moindre incident fait figure d'évènement. Mais La Presque Parfaite laisse entendre aussi une autre voix, celle de la narratrice, l'amie de Clara, celle qui croit détenir la clé de tous les secrets.

  • "Graphiste de formation, coloriste par vocation, Gérard Gentou (1954-2014) a toujours dessiné, une façon personnelle d honorer la nature et sa beauté. Son oeuvre éclectique et inclassable joue avec les allégories graphiques du noir et blanc comme avec la force vibratoire des couleurs."

  • Marc et Thérèse Valès, un couple de retraités, accueillent Joël, un jeune en mal de repères. Le patriarche raconte alors sa traversée du XXème siècle, son enfance lors de la Première Guerre mondiale en Charente-Maritime, son apprentissage, le conflit de 1939, ses cinq évasions en Allemagne et son mariage aux lendemains de la Libération. Devenu promoteur immobilier, Marc connaît une ascension sociale jalonnée de succès mais aussi de trahisons avant de rencontrer le bonheur sous les traits de Thérèse, sa seconde femme.

  • Dans le réfectoire d'un Accueil de jour, une population hétéroclite prend son petit-déjeuner.
    Hommes et femmes, chômeurs, sans domicile fixe, toxicomanes, tous dans la détresse, ils viennent là chercher de la chaleur humaine, un geste de compassion pour défier les matins blêmes. Ce sont ces exclus que l'on retrouve à proximité des gares, dans les squares et la rue. Avec la croissance du chômage, l'éclatement des familles, la crise actuelle de la société, le phénomène de l'urgence sociale a pris depuis les années 1980 une importance terrifiante.
    En effet, le nombre de personnes en grande précarité, livrées à elles-mêmes, en perte de repères, subsistant grâce à la mendicité ou aux mesures d'urgence, augmente sans cesse. Pourtant au coeur de cette tourmente s'active l'armée des éducateurs spécialisés qui les rencontrent et les accompagnent soit en effectuant des tournées de rues, soit en les accueillant dans des espaces Spécialement conçus pour eux.
    Ainsi, comme le démontrent Xavier Griache et Albertine Gentou dans leur ouvrage en décrivant le quotidien de ces travailleurs sociaux et les efforts qu'ils déploient alors qu'ils secourent les plus démunis, il suffirait d'éveiller en chaque citoyen un regard social afin que la situation change, d'abord à un niveau individuel et ensuite à un niveau collectif. Oui, il suffirait d'un regard de compréhension et de fraternité vraie, pour transmettre aux âmes en détresse l'espoir de survivre et de lutter pour leur dignité.
    Il suffirait de peu, juste d'un regard social pour tous.

empty