• « Non, les femmes pre´historiques ne consacraient pas tout leur temps a` balayer la grotte et a` garder les enfants en attendant que les hommes reviennent de la chasse. Les imaginer re´duites a` un ro^le domestique et a` un statut de me`res rele`ve du pre´juge´. Elles aussi poursuivaient les grands mammife`res, fabriquaient des outils et des parures, construisaient les habitats, exploraient des formes d'expression symbolique. Aucune donne´e arche´ologique ne prouve que, dans les socie´te´s les plus anciennes, certaines activite´s leur e´taient interdites, qu'elles e´taient conside´re´es comme infe´rieures et subordonne´es aux hommes. Cette vision de la pre´histoire proce`de des a priori des fondateurs de cette discipline qui nai^t au XIXe sie`cle. Il est temps de poser un autre regard sur l'histoire de l'e´volution et de de´construire les processus qui ont invisibilise´ les femmes a` travers les sie`cles. » M.P.M.

    S'appuyant sur les dernie`res de´couvertes en pre´histoire et l'analyse des ide´es rec¸ues que ve´hicule, jusqu'a` notre e´poque, la litte´rature savante, cet essai pose les bases d'une autre histoire des femmes, de´barrasse´e des pre´juge´s sexistes, plus proche de la re´alite´.

  • Néandertal, qui a foulé notre sol il y a 350 000 ans, a longtemps été considéré comme un être fruste et brutal à l'allure d'un singe. Aujourd'hui les indices se multiplient suggérant que les Néandertaliens pratiquaient à peu près toutes les activités que l'on pensait l'apanage d'Homo sapiens. Ils étaient de grands chasseurs et d'habiles artisans et avaient des pensées métaphysiques, puisqu'ils enterraient leurs morts. Pour Marylène Patou-Mathis, Néandertal est victime d'un délit de sale gueule. Il se retrouve tout en bas de l'échelle, alors que Cro-Magnon est au sommet. La classification est importante en science. Mais en revanche, à quoi bon hiérarchiser ? Ça n'a ni sens ni intérêt. L'auteure aime faire le lien entre ses recherches et le présent. Elle cherche a comprendre pourquoi Néandertal a disparu et pourquoi il avait été si important de le dépeindre en inférieur.
    En préhistoire comme dans d'autres domaines, déconstruire les mythes permet d'ouvrir de nouvelles possibilités.

  • L'homme de Néandertalien est un mal-aimé. Les savants du 19e siècle, qui découvrirent ses restes, doutaient qu'il pût être notre ancêtre. Ceux du 20e siècle s'interrogent encore sur les causes de sa mystérieuse disparition ou sur l'absence d'oeuvres d'art qui en ferait des hominidés de second rang... Leur mode de vie, en relation étroite avec la nature, était pourtant élaboré : grands chasseurs, ils fabriquaient les outils à la perfection, maîtrisaient le feu, enterraient leurs morts. Autant de gestes qui attestent d'une humanité qui ne fait aucun doute pour les scientifiques aujourd'hui. C'est cette aventure que relate avec talent Marylène Patou-Mathis.

  • L'histoire de la viande est aussi longue que celle de l'homme. A travers elle, c'est bien évidemment la question de la place des animaux dans nos sociétés dont il s'agit, des relations complexes qui se sont tissées au fil du temps entre eux et nous.
    Poursuivant ici son exploration des premières sociétés humaines, Marylène Patou-Mathis montre les effets engendrés par la consommation de viande, singulièrement l'apparition de la chasse avec ses conséquences socioculturelles. S'appuyant sur les dernières découvertes archéologiques ainsi qu'une large documentation ethnographique et historique, elle expose les grandes phases de l'évolution des comportements humains vis-à-vis des animaux. Aujourd'hui, comme hier, l'animal est indispensable à l'Homme : il tient une place centrale dans son imaginaire et lui tend un miroir... De quoi alimenter les débats actuels autour de sa consommation.

  • Alors que la violence existe depuis les temps les plus reculés, la guerre est relativement récente dans la préhistoire et est liée aux changements qui ont accompagné le passage du Paléolithique au Néolithique. M. Patou-Mathis explore les causes de l'apparition des sociétés guerrières dans la préhistoire : sédentarisation, patriarcat, surplus agricole, rites sacrificiels, croyances, etc.

  • L'Homme de Neandertal n'a pas totalement disparu ! Il est toujours pre´sent dans notre ADN... Mais qui e´tait-il vraiment ? Quelle e´tait sa vie quotidienne ? Comment se soignait-il ? A` quoi ressemblait son habitat ? Pratiquait-il le cannibalisme ? Comment enterrait-il ses morts ? E´tait-il un artiste ? Pourquoi a-t-il disparu ? Quels ont e´te´ ses rapports avec Homo sapiens ?

    D'Abce`s dentaire a` Zafarraya en passant par Cure-dents ou Lion des cavernes, ce dictionnaire tre`s complet fait le point sur les dernie`res de´couvertes scientifiques. Finie l'e´poque ou` Neandertal e´tait conside´re´ comme un homme-singe force´ment infe´rieur a` nous.

    Neandertal de A a` Z est l'ouvrage de re´fe´rence qui rend a` cet hominide´ la place qui est la sienne dans l'histoire humaine.

  • " Vu de l'Occident, l'Autre a deux visages : le Sauvage - l'Autre dans l'espace - et le Préhistorique - l'Autre dans le temps. Ce livre entend montrer comment ces "imaginaires cousins", qui se sont rejoints et superposés au XIXème siècle, se sont forgés dans les cercles érudits à partir des récits de voyageurs et des théories scientifiques, puis diffusés dans les milieux populaires grâce aux magazines illustrés, aux romans , aux expositions universelles ou coloniales et aux musées. Avec toujours en contrepoint l'Homme occidental, à la fois fasciné et rempli de préjugés.Pourquoi l'altérité et l'existence d'une humanité plurielle, qu'elle soit passée ou présente, sont-elles toujours si difficiles à accepter ? C'est à cette question que nous avons tenté de répondre dans cet ouvrage." (M.P.-M.)

  • au kalahari, vit l'une des dernières populations de chasseurs-cueilleurs, les bushmen, ou plutôt les san, selon leur véritable nom.
    marylène patou-mathis, préhistorienne, a partagé plusieurs mois la vie de ce peuple pacifique, qui parle une langue à clics et perpétue un mode de vie ancestral fondé sur la chasse aux animaux sauvages et la cueillette de plantes comestibles. conscients de la singularité de leur existence hors de tous les schémas contemporains, les san se battent désormais pour la protéger. c'est le récit émouvant de cette rencontre que marylène patou-mathis fait ici, preuve s'il en est qu'il est possible de regarder et de percevoir le monde autrement.

  • Éteint depuis plusieurs millénaires, le mammouth incarne, depuis la nuit des temps, un animal à la fois réel et surnaturel.
    Ce héros des légendes des peuples sibériens a donné corps aux cyclopes et géants humains, chers aux Antiques, puis aux licornes et autres bêtes fantastiques du bestiaire médiéval ou de la Bible et parfois ses ossements, pris pour des reliques de saints, ont été vénérés dans les églises.
    Trappeurs, marchands, navigateurs, savants, tous, durant des siècles, ont été intrigués par ces ossements hors normes qui ne ressemblaient à aucune espèce connue en Europe. À travers leur récit, un mythe est né.
    Avec la reconnaissance au xixe siècle, grâce aux fouilles archéologiques, de la contemporanéité des hommes préhistoriques et des animaux disparus, le mammouth entre dans notre histoire.
    Au fil des pages, Marylène Patou-Mathis nous raconte des récits extraordinaires et nous entraîne dans des contrées singulières, en Terra incognita. Elle nous fait découvrir la famille du mammouth, partager sa vie et ses relations avec nos ancêtres et s'interroge sur les causes de son extinction. Animal hors du commun, il fascine petits et grands, certains même le croient toujours vivant, d'autres veulent le ramener à la vie, le cloner.

  • Catalogue officiel de l'exposition présentée au musée de l'Homme.

    Destiné au grand public, cet ouvrage invite à la redécouverte de l'homme de Néandertal en trois temps :

    Le temps d'une journée : Comment vivait l'homme de Néandertal?
    Son quotidien est décrypté et interprété pour comprendre les grands traits de sa culture et la relation à son environnement.

    Le temps d'une vie : À l'appui des représentations artistiques et des découvertes archéologiques majeures depuis le milieu du XIXe siècle, c'est l'évolution du regard porté sur cette « autre humanité » qui est présentée.

    Le temps d'une espèce : Quel a été le degré de métissage entre Néandertal et Homo Sapiens? Quelles ont été les causes de son extinction?
    Les diverses hypothèses qui prévalent aujourd'hui.

  • Ce livre mélange la narration de la découverte et l'étude de la grotte de Lascaux et une reconstitution haute en couleur et très documentée sur la vie au temps de la "naissance" de la grotte: le quotidien des Magdaléniens, les paysages, le travail des peintres, les peintures, les objets taillés...

    De magnifiques illustrations (aquarelle et mine de plomb) détaillées et documentées illustrent le texte de manière réaliste.

  • De Lucy, la plus célèbre des Australopithèques à l' Homo sapiens, l'espèce à laquelle nous appartenons, ce livre nous présente les premiers hommes et nous fait partager leur vie au quotidien. Maîtrise du feu, taille des outils, techniques de chasse pour capturer le renne ou le mammouth, premières peintures au foind des grottes... l'auteur s'appuie sur les dernières découvertes achéologiques pour nous livrer les secrets de cette période parfois mystérieuse, et toujours passionnante.

    Le CD-Rom:
    CD-Rom officiel du site de Lascaux, ce programme interactif offre une visite virtuelle à 360° de Lascaux II (la reconstitution à l'identique de la grotte de Lascaux), une visite du parc animalier du Thot qui abrite des espèces animales ayant vécu pendant la préhistoire, des images à l'abri Pataud, un site de référence où plus d'un millions d'objets ont été découverts, un quizz pour tester ses connaissances et plusieurs puzzles virtuels à reconstituer.

  • Indispensable à l'équilibre du corps humain, la quête de la viande, en ce qu'elle nécessite la traque du gibier, a contribué à l'organisation de la société et stimulé l'esprit du genre humain : en favorisant la stratégie, la cohésion, le partage et même la division du travail !

    L'homme est un mangeur de viande. Par nécessité physiologique, par goût ; de la viande animale, mais aussi de la chair humaine lors de repas cannibales. Certains chercheurs affirment que la consommation de viande a déclenché l'hominisation ; pour d'autres, c'est la chasse et ses rituels très hiérarchisés qui auraient favorisé l'émergence de l'homme sociétal...
    Marylène Patou-Mathis, au cours de ses travaux sur la préhistoire, dont elle est une de nos meilleurs spécialistes, a étudié le rôle et l'impact de la viande sauvage dans les sociétés humaines jusqu'à notre époque. A travers la viande, c'est bien évidemment de la place de l'animal dont il s'agit. Une relation complexe s'est établie au fil du temps. En témoignent l'art préhistorique, les récits mythologiques, les croyances... où la figure animale est omniprésente.
    Cette théâtralisation de la Nature semble tomber dans l'oubli. Pourtant, la chasse, vieille de plusieurs centaines de milliers d'années, fait partie de notre patrimoine culturel. Seules quelques pratiques perdurent dans nos sociétés, telles la chasse à courre ou la tauromachie, avatar ancien du culte du taureau, mais elles font désormais polémiques. Signe que l'animal, aujourd'hui comme hier, occupe une place centrale dans notre monde et dans notre imaginaire qui s'en nourrit inlassablement...

  • À peine installé dans leurs appartements d'hiver (une grotte astucieusement aménagée entre la grande salle du foyer commun et " l'espace des rêves et de la jouissance " - l'équivalent de la chambre à coucher moderne -, sauf que tout le monde dort et fornique dans la même pièce), un petit groupe de jeunes femmes et d'enfants parti chercher de l'eau à la rivière voisine fait une rencontre qui va totalement bouleverser la vie de cette paisible tribu de Néandertaliens. D'un bosquet surgit soudain une créature inconnue dans leurs contrées, perchée sur de longues jambes plutôt fluettes, d'une hauteur à leur manger la viande sur la tête, avec les yeux à l'air, sans rien pour les protéger du soleil ou de la pluie, une drôle de face toute plate, sans visière, et un menton qui avance... Sans le savoir, La Grande, Blanche et les petits sont les premiers Néandertaliens à se trouver en face d'un Homo sapiens - " les Zigues ", comme ils les nomment, tant l'animal ne ressemble à rien de ce qu'ils peuvent connaître ni même imaginer. Perçue avec inquiétude par les uns, jalousie par les autres, la présence des nouveaux venus fait voler en éclats l'unité et le sens de la solidarité de cette tribu néandertalienne par nature pacifiste, libertine et écolo, tendance baba cool. Alors La Grande, qui n'a pas la langue dans sa poche, décide de tenir son Journal intime des événements, histoire d'ordonner, au moins dans son esprit, le chaos qui sème la zizanie chez les siens. Son attirance pour le beau Jorg, sémillant chef de file des Homo sapiens, ne va pas lui simplifier pas la tâche...

empty