• Héraut d'un passé fantasmé, le peintre Leo Schnug a créé un univers unique mêlant réalités historiques, références légendaires et gages d'une imagination débordante. Nul autre que lui n'a su faire cohabiter lansquenets, chevaliers et grognards avec autant de poésie et de style. Difficile de ne pas être aspiré dans son monde. Impossible de rester insensible à son parcours personnel. Né en 1878 dans une Alsace annexée à l'Empire prussien, Leo Schnug subit de plein fouet l'internement définitif de son père alors qu'il n'a que deux ans. Quelques mois plus tard à peine, le décès de sa soeur aînée le laisse seul avec une mère aimante, trop sans doute, puisqu'elle ira jusqu'à empêcher sa relation avec le grand amour de sa vie. Autres ombres à son tableau : la maladie et l'alcool qui finiront par l'emporter après douze années passées en asile psychiatrique. L'image d'un peintre fou - voire maudit - colle toujours à son nom du fait de son penchant pour la dive bouteille, de sa proximité avec l'empereur Guillaume II et de diverses frasques. Mais son génie pictural en fait surtout l'un des plus grands artistes du début du XIXe siècle.

  • Qui se souvient encore des soires animes au Lwenbrau, au Champignon Magique ou au Moulin Rouge, des bistrots aujourd'hui disparus ? Ou encore de l'ambiance enfume de la Ville de Paris et du Sergers Bauernschnke ? C'est une vritable immersion dans les restaurants de Strasbourg du dbut du sicle dernier que vous propose cet ouvrage, avec plus de 200 cartes postales anciennes. Vous dcouvrirez ou redcouvrirez les enseignes qui ont fait partie du quotidien des Strasbourgeois. Afin de vous faire partager son amour pour Strasbourg et ainsi viter que certains lieux de vie ne tombent dans l'oubli, l'auteur vous invite plonger dans ce recueil iconographique comme on le fait dans le menu d'un bon restaurant.

  • Qui se souvient des soirées animées du restaurant Zum Adler, aujourd'hui disparu, et de la présence de militaires allemands au fort Podbielski?? Qui peut encore témoigner du caractère rural de ce village qui tend à devenir une petite ville?? A l'aide de plus de 200 photographies et cartes postales anciennes, cet ouvrage vous propose une immersion dans la commune de Mundolsheim au début du siècle dernier. Au fil des pages, vous découvrirez ou redécouvrirez les lieux, mais aussi les us et coutumes qui constituaient le quotidien des Mundolsheimois d'hier. C'est pour vous offrir un nouveau regard sur Mundolsheim et pour éviter que son passé ne tombe dans l'oubli que Philippe Wendling, un enfant du village aujourd'hui journaliste, vous convie à partager de lointaines scènes de vie, qu'elles soient emblématiques ou atypiques

  • A travers plus de 200 cartes postales et images anciennes, cet ouvrage vous propose une immersion dans la commune de Schiltigheim au début du XXe siècle. Au fil des pages, vous allez découvrir des lieux, des entreprises qui ont fait partie du paysage des anciens Schilikois, des activités qui ont rythmé leur quotidien. Qui se souvient encore du Goldenen Löwen et du Falkenhorst, des restaurants aujourd'hui disparus, ou bien encore des attractions du Messti vers 1900 ? Comment ne pas revenir sur les brasseries et les autres industries qui ont participé à l'essor de la commune ? Dans l'objectif de vous faire regarder Schiltigheim d'un oeil nouveau - et éviter ainsi que son passé ne tombe dans l'oubli -, le journaliste Philippe Wendling, dont les aïeux vécurent dans la commune, vous convie à partager de lointaines scènes de vie emblématiques de « la Cité des brasseurs ».

  • "Pendant des siècles, les femmes se sont battues pour obtenir des libertés parfois infimes, ou pour être reconnues en tant qu'écrivaines, scientifiques, résistantes, politiciennes, sportives, aventurières... Elles ont marqué l'Histoire ou sont restées peu connues, voire ignorées. Certaines pionnières ont bousculé les préjugés, provoqué les bien-pensants, conquis des domaines réservés aux hommes... Évoquer l'histoire des femmes, forcément, c'est faire de belles rencontres. Leur point commun ? L'énergie qu'elles ont dû déployer pour exister dans un monde gouverné par les hommes !"

  • En plus de 300 photographies et cartes postales rares et inédites, l'ouvrage nous invite à remonter le temps au fil des commerces strasbourgeois, de 1900 à 1930. Petits commerces, échoppes, vitrines et devantures. Exceptionnelle galerie de portraits de commerçants prenant la pose devant leurs magasins. C'est un véritable panorama de la vie quotidienne dans le Strasbourg d'il y a un siècle qui défile sous nos yeux. Revue d'immeubles et de façades, de quartiers en quartiers, de rues en places, c'est également une partie de l'évolution de la ville qui se révèle dans cette étonnante, voire émouvante, promenade.
    - Le quartier de la Cathédrale.
    - De la rue du Vieux-Marché aux-Poissons à la rue du Puits.
    - De la rue du Parchemin à la rue Saint-Étienne.
    - De la place Gutenberg à la rue des Francs-Bourgeois.
    - De la place Kléber à la place Broglie.
    - De la Petite France à la Grand'Rue.
    - Du Finkwiller à la place du Corbeau.
    - À la Krutenau.
    - De Saint-Pierre-le-Vieux à la rue Gustave-Doré.
    - Du boulevard de Lyon au Faubourg-National.
    - De la Gare au boulevard Wilson.
    - Dans le quartier du Faubourg-de-Pierre.
    - Dans la Neustadt.

empty